Menu Deroulant

Le menu déroulant rencontre des problèmes. Vous retrouverez tous les articles dans l'historique de droite

lundi 14 juillet 2014

LES OLMEQUES



Les dieux d'avant s'étaient embarqués dans des "arches", enterrés dans des "vars", ou réfugiés sur les hauts plateaux de toute la planète, comme les Cités des Andes,  ou les hauts plateaux d'Iran, origine du Peuple Serpent. Tandis que la Mésopotamie adorait le Peuple Serpent, outre Atlantique, les Aztèques vénéraient les Serpents à Plumes, le peuple divin de Quetzalcoatl ou Kukulkan. C'est un nom collectif qui signifie les oiseaux-serpents, mais que l'on a coutume de traduire par Serpent à plumes.

 Ces dieux sont représentés comme des noirs ou blancs barbus, ce qui montre qu'ils n'étaient pas originaires d'Amérique, où les indigènes sont imberbes. D'après la tradition, les Serpents à Plumes sont venus de l'Atlantique il y a très longtemps. Quand l'île d'Atlantide a été engloutie, sans doute. La tradition dit qu'ils sont venus en des temps de troubles pour apporter la civilisation et la paix. Les Aztèques et les Mayas sont issues d'une souche commune, les Olmèques.  Ce surnom est de fabrication récente : Omèque veut dire "ceux du caoutchouc" parce que là où vivait jadis ce peuple, les peones actuels cultivent le caoutchouc. Mais on n'a aucune idée de leur nom véritable. On sait très peu de choses sur les Olmèques. Leur langue est indéchiffrable. Leur statuaire est d'une facture magnifique. Sur les jouets de leurs enfants, ils mettent des roulettes, preuve que l'usage de la roue leur était familier, contrairement aux dires des archéologues à roulettes...

 Leur architecture est tout aussi soignée, dans le dessin comme dans l'exécution. Elle implique un savoir mathématique et astronomique poussé. Or la civilisation olmèque représente une énigme archéologique absolue : elle est apparue déjà parfaite, avec des connaissances approfondies dans tous les domaines cités plus haut, sans aucune trace d'évolution progressive, comme ça aurait dû se passer normalement. Le peuple du caoutchouc serait-il surgi du néant ?

  L'archéologie officielle n'a pas de réponse. Mais la tradition aztèque en a une : Quetzalcoatl. Un jour, un dieu leur est venu de la mer, et il leur a tout appris. Un dieu, ou un groupe de dieux blancs. Pacificateur, le groupe de Quetzalcoatl, les Serpents à Plumes s'opposaient aux sacrifices humains et aux guerres tribales. Civilisateurs, ils maîtrisaient l'arithmétique, l'astronomie, l'architecture, l'agriculture et les artisanats. Ils ont enseigné aux ancêtres des Aztèques l'élevage, l'agriculture, la poterie. Ils leur ont enseigné aussi le travail du cristal, l'art de tisser et de coudre, l'art de se soigner par les plantes, la magie sexuelle et l'art du maquillage, les soins du corps et les parfums. Ils leur ont apporté la roue, l'astronomie et le télescope, les mathématiques et l'usage du zéro, la métallurgie et bien d'autres merveilles. Dans les Andes, et sans doute à la même époque, un autre dieu blanc et barbu fit exactement de même avec les Incas, qui l'appellent Ecume de mer. Sans doute a-t-on tort de ne pas considérer ces légendes avec le sérieux qu'elles méritent.

 Qui sont ces dieux blancs ? A quelle époque cela s'est-il passé ? Silence total des historiens. Et le même voile pudique recouvre les mystérieuses origines de l'Egypte.


TETES OLMEQUES ET PEUPLE NOIR D’AMERIQUE


A la « Vinda » dans un vaste marécage nous trouvons des douzaines de têtes de pierre. Elles pèsent chacune Environ 200 tonnes. Il n’y a aucune carrière a moins de 130km ,ici c’est la jungle , alors comment ces statues ont été transportées au milieu du terrain marécageux ?


 
D’autres têtes ont été trouvées et leur type physique d’homme africain est troublant. La tête monumentale de Santiago Tuxtla est la plus grosses des têtes olmèques. Il s'agit d'une énorme tête de guerrier, haute de 3 mètres, connue sous le nom de Tête de Cobata. Cette sculpture, vieille de plus de 2000 ans, représente sans ambiguïté un homme aux traits négroïdes. Non loin de là, à « Tres Zapotes », on a découvert une autre tête géante d'Africain. Lui aussi porte un casque à jugulaires. L'ensemble des traits exprime une grande noblesse.

Il y a cent ans, des fouilles ont permis d'en exhumer dix-sept, toutes du même type. Mais la tête de Cobata est la plus grosse. selon le dogme scientifique, il n’y avait aucun noir africain dans le Nouveau Monde à cette époque : les premiers sont arrivés vingt-cinq siècles plus tard, avec la traite des esclaves, bien après la Conquista. Qui nous dit qu'ils fussent les premiers ? Pourquoi des Noirs africains n'auraient pu réussir la traversée de l'Atlantique en ces temps reculés ? Par exemple, on a toujours cru que les Précolombiens ignoraient la roue. Or les potiers Olmèques faisaient des joujoux à roulettes. En attendant, comment expliquer la présence de noirs en Méso-Amérique ? Autre hypothèse :  les Olmèques, marins hardis, allaient souvent en Afrique. Même objection : avec quels bateaux ? Les premières embarcations connues sont bien plus récentes.


Voilà qui pourrait relancer l'hypothèse d'une antique civilisation noire d'Afrique . A la fin de l'âge de bronze, l'Egypte était dirigée par une dynastie noire, les pharaons Nubiens. On peut imaginer que plus tôt encore, des Africains aient pu traverser l'Atlantique, comme Quetzalcóatl, de preuve ne saurait être la preuve de l'absence. Par exemple, on a toujours cru que les Précolombiens ignorait la roue. Or les potiers Olmèques faisaient des joujoux à roulettes.


Découverte extraordinaire , des jouets à roues, or la roue n'est pas connue des civilisations d'Amérique du sud ! Elle n' apparait que sur des jouets !!. Normal il ne l'ont pas inventé et ne s'en servent pas dans leur vie quotidienne, à la différence des sumériens par exemple que l'ont crée 3500 ans avant JC. L' explication la plus rationnelle est qu'ils aient acheté ou troqué ces jouets avec une civilisation occidentale ! Et justement les phéniciens utilisent souvent les jouets dans leur commerce .

Homère disait d’eux : « Les Phéniciens étaient célèbres comme navigateurs et comme exploiteurs confirmés, et ils emportaient sur eurs vaisseaux d’innombrables jouets. »


Jouets Phéniciens



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire