Menu Deroulant

Le menu déroulant rencontre des problèmes. Vous retrouverez tous les articles dans l'historique de droite

lundi 14 juillet 2014

RESCAPES DE L'ATLANTIDE


La destruction de l’Atlantide dans un cataclysme extraordinaire aurait pu signer la fin des atlantes extraterrestres, engloutis avec leur île fabuleuse. Mais bien que Platon indique dans son récit qu’aucun habitant de l’Atlantide n’échappa à l’anéantissement, il semble pourtant que certaines entités cosmiques survécurent… des centaines d’ouvrages se sont d’ailleurs penchés sur une survivance supposée de la « race atlante ». Des rescapés extraterrestres ayant échappé à la tragédie se seraient réfugiés sur d’autres continents, emportant avec eux des millénaires de savoir et de culture, influençant profondément les civilisations qui les accueillirent. En outre, la réalisation de certaines œuvres antiques à l’architecture monumentale est fréquemment attribuée aux descendants de l’île engloutie. Des constructions telles que le Sphinx, les pyramides de Gizeh et les pyramides précolombiennes, les dessins de Nazca au Pérou, les statues de l’île de Pâques ou encore le site mégalithique de Stonehenge seraient ainsi les ultimes vestiges de cette civilisation cosmique hautement évoluée.

Toujours selon Billy Meier, les sages de l’Atlantide sont parvenus à s’échapper avant la destruction de l’île. Ils se seraient alors réfugiés en Egypte et dans la péninsule du Yucatan au Mexique, où ils auraient sauvegardé leurs connaissances spirituelles et technologiques. Des « salles des archives atlantes », pour reprendre l’expression du célèbre médium Edgar Cayce, seraient donc encore aujourd’hui enfouies quelque part dans ces lieux, les spécialistes évoquant tout particulièrement des pièces secrètes subtilement dissimulées dans le dédale complexe des pyramides de Gizeh… Plusieurs grands prêtres égyptiens de l’époque antique aurait donc été des Atlantes ayant adopté une nouvelle apparence… hors Platon affirme qu’il tire ses sources de ces grands prêtres d’Egypte ! La boucle est-elle bouclée ?

Il ne faut pas oublier les étranges similitudes culturelles de certaines populations. D'autant plus, ce sont justement ces populations chez lesquelles nous trouvons ces étranges similitudes, où les Atlantes auraient fui lors de la destruction de leur île. Nous trouvons également des pyramides chez les indiens Mexicains. Il y avait également une momie, ou même des momies, chez des indiens d'Amérique, dont une avait au moins neuf à dix mille ans. Ces indiens avaient, tout comme les anciens égyptiens, la manie d'induire leurs corps et leurs tombes d'ocre rouge. C'est d'ailleurs à cause de cette manie qu'on avait donné aux indiens d'Amérique le surnom « Peaux Rouges ». Il ne faut pas non plus oublier Les Guanches des Canaries, les Basques, puis les Berbères aux traditions et langages totalement étrangers à leur environnement géologique et culturel. Il est fort probable que ces peuples seraient une mémoire culturelle de l'Atlantide, tout comme l'étaient les égyptiens. Les endroits où habitent ces peuples étaient, selon Platon et Cayce, les endroits où jadis le peuple atlante avait fui.

Les archives des Atlantes, si elles venaient un jour a être retrouvées, pourraient profondément bouleverser notre conception du monde. Civilisation extraterrestre hautement évoluée, les Atlantes ont assisté à l’émergence de la race humaine et des peuples initiaux, témoins primordiaux des premiers pas de l’humanité. « En terre égyptienne, dans un lieu où l’on pénètre à partir de la patte droite du Sphinx, se trouve la salle des archives de l’humanité. Ces archives vont depuis le commencement des temps où l’esprit prit forme et commença à descendre sur cette Terre. Elles comportent l’histoire de toutes les nations de la Terre, l’histoire de la destruction finale de l’Atlantide, et l’histoire de la construction de la Pyramide de l’initiation, avec les noms des individus, des lieux, avec les dates et les temps où ces archives seront à nouveau ouvertes » affirmait déjà en son temps Edgar Cayce.


UNE ENIGME EN SUSPENS



Les Atlantes extraterrestres ont sans doute joué un rôle plus fondamental encore. Certains chercheurs pensent qu’à leur arrivée sur Terre, ils auraient effectué des manipulations sur le patrimoine génétique des primates, créant ainsi les premières « races » d’hommes en accélérant d’une manière considérable le développement des hominidés sur notre planète. Mais suite à la destruction de l’Atlantide et après s’être assurés que leurs archives étaient en lieu sûr, les Atlantes sont-ils retournés sur leur planète d’origine ou bien se sont-ils durablement installés sur Terre, se mélangeant au fil du temps avec les autres peuples « humains », distillant leur savoir au fil des générations ? Les avis des experts sont partagés à ce sujet. Pour certains, l’anéantissement de leur base terrienne a poussé les Atlantes à rejoindre leur galaxie, d’autres estiment au contraire que ce peuple extraterrestre est toujours présent, apportant dans le plus grand secret sa bienveillance et sa protection à l’humanité, pour la protéger d’autres entités exotiques bien plus belliqueuses et vindicatives… Les rescapés Atlantes auraient ainsi constitué les fameux Dieux des légendes sumériennes, indiennes et aztèques entre autres. Espérons que la découverte prochaine d’archives appartenant aux Atlantes nous permettra d’apporter une conclusion définitive aux origines de cette fascinante civilisation, qui garde encore tous ces mystères.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire