Menu Deroulant

Le menu déroulant rencontre des problèmes. Vous retrouverez tous les articles dans l'historique de droite

lundi 14 juillet 2014

LA RELIGION-SCIENCE DES ATLANTES



 A travers de multiples techniques, les Atlantes avaient développé tous les pouvoirs de l'esprit, le chamanisme, la transmission de pensée, l'art de guérir, de voir l'invisible et les auras, ou autres pouvoirs psys.

 Mais ils étaient aussi des ingénieurs au sens actuel du terme, car ils utilisaient les deux hémisphères cérébraux, et non un seul, comme nous. Si l'on en croit Edgar Cayce, les Atlantes étaient plus développés que nous matériellement. Ils maîtrisaient "l'utilisation des générateurs électriques dans la fission de l'atome, pour libérer l'énergie", mais ils se seraient détruits avec. La catastrophe aurait commencé par une extermination animale. Il fallait se débarrasser des derniers grands animaux : diplodocus, brontosaures...

Une réunion au sommet entre les nations eut lieu sur ce thème, qui déboucha sur l'utilisation des explosifs... Différentes bombes mirent fin aux derniers grands animaux, selon le célèbre voyant étasunien. Par la suite, les explosifs furent utilisés contre les autres peuples. Et puis les Atlantes se déchirèrent entre eux. Quand l'empire est trop grand, les héritiers se font toujours la guerre ...  Malgré sa grande clairvoyance, Cayce n'a pas clairement perçu la différence fondamentale entre leur science et la nôtre : c'est l'utilisation du cerveau qui était alors différente. L'hémisphère logique n'était pas dominant comme il l'est aujourd'hui. 

Les surhommes d'Atlantide maîtrisaient une science inconnue, la gravitologie, qui leur avait ouvert la cinquième dimension. En empruntant des raccourcis dans la trame de l'espace-temps, ils se déplaçaient plus vite que la lumière. Impossible ? Imaginez un univers plié comme une pâte feuilletée. La lumière doit parcourir tous les plis, tandis que les gravitons passent à travers la pâte et gagnent un temps fou. Seuls les gravitons peuvent faire ça. Les gravitons...  et les Atlantes. La gravitologie comportait un autre chapitre passionnant, l'antigravitation ou comment ôter le poids des objets. Sans effort, les Atlantes pouvaient déplacer des blocs de pierre pesant plusieurs tonnes. Aussi ont-ils construit des murs cyclopéens et dressé des mégalithes tout autour de la terre. Ils avaient d'excellentes raisons de le faire, et ça ne leur a pas demandé autant d'efforts qu'on a pu le croire. Il se peut aussi que leur maîtrise de la gravité vienne de leur taille gigantesque conjuguée à une attraction terrestre plus faible...

L'étude et la maîtrise des mécanismes gravifiques avait amenés leurs lointains ancêtres  de l'Age d'Or à accomplir la prouesse de redresser l'axe de rotation de la  terre jusqu'à l'amener dans le plan de l'écliptique. La prouesse est si singulière qu'en admirant les géants qui l'ont faite, on ne peut s'empêcher de les craindre. Cet exploit entraîna une telle amélioration des conditions de vie que leur longue époque reste dans les mémoires comme le jardin d'Eden, ce paradis perdu où coulent des fleuves de lait et de miel.



Ces êtres mythiques, le Livre d'Enoch les appellent Veilleurs ou Guetteurs. La tradition latino-américaine les nomme Quetzalcoatl ou Viracocha. Platon les appelle les Atlantes, et la tradition hindoue les Asvins. Ce sont les anciens dieux, des hommes d'avant le déluge, aux pouvoirs démesurés dont nous nous approchons à peine. Ils furent les maîtres de cette planète, qu'ils ont aménagée à leur convenance. Et ils sont les pères de l'espèce humaine actuelle, qu'ils ont conçue selon leur caprice.

 L'Atlantide connaissait parfaitement la nature et la puissance des forces cosmiques, particulièrement celles de l'éther, du vril et des courants telluriques et ce peuple l'appliquait avec attention à l'agriculture et à l'astronomie/astrologie, pour éviter toute catastrophe géologique qu'il était du pouvoir de l'homme de conjurer. Après le cataclysme qui mit fin à leur civilisation, on perd toute trace de leur science pendant de nombreux millénaires.

 Elle s'est transmise oralement, par l'intermédiaire d'élus ayant conservé un peu d'instruction au milieu des sauvages revenus à la barbarie. En Afrique protohistorique, de brillantes civilisations se sont succédées, profitant des tributs versés par les Afro-Américains. Au 13e siècle, Bakari II,mansa du Mali, partit avec armes et bagages s'installer sur ses terres américaines... deux siècles avant Colomb !! En Europe, la civilisation sumérienne est totalement issue de la culture atlante.

 Mais l'antique savoir de ce peuple hyper-développé n'a subsisté que très partiellement. Ignatius Donnelly est le premier à défendre la théorie selon laquelle l'Atlantide aurait été le berceau de notre civilisation actuelle, exposant l'idée que les Atlantes furent les créateurs de nos arts et de nos sciences. Durant les 500 années av.Jc, des poches d'individus ayant conservé des bribes de science se manifestèrent à nouveau. Alexandre le Grand entreprit la collecte de l'ancienne science.
 Comme Sénachérib et Assurbanipal avant lui, il envoya des collecteurs de parchemins  à travers le monde connu et il fit placer l'ensemble des manuscrits dans une grande bibliothèque du savoir ancien. Fondée à Alexandrie, en Égypte, en -288, elle fut définitivement détruite au plus tard en l'an 642. Avec plus de sept cent mille volumes, elle fut un haut lieu du savoir antique : Pythagore de Samos, Thalès, Socrate, Hippocrate, Démocrite, Platon, Aristote, Erathostene, Aristarque, Ptolémée.

 Ces hommes qui ont posé les bases de la science moderne science sont Grecs, tous éduqués en Egypte à l'époque de la Grande Bibliothèque d'Alexandrie. Les témoignages sur d'anciennes civilisations devaient s'y trouver, ainsi que des archives scientifiques qui furent épluchées par les philosophes pré-socratiques. Quand la grande bibliothèque a brûlé, des milliers de précieux documents sur les anciens mondes sont partis en fumée. L'essentiel de leur savoir fut perdu, mais le souvenir en demeure, éternel.

 Toute l'aventure humaine est accessible à jamais dans les Annales Akashiques.
 L'Atlantide fut le premier jardin d'Eden ou Paradis, avec son jardin des Hespérides. Sumer s'en est inspiré pour réécrire l'histoire de l'Edin ou Eden. Les épisodes atlantes furent relocalisés au Moyen Orient par les scribes sumériens. Leurs dieux, comme ceux des Grecs, Phéniciens, Scandinaves et Hindous sont les Héros surhumains de l'ère Atlante. La mythologie d'Egypte et du Pérou vient des Atlantes, qui se disaient fils du Soleil. Les outils de l'âge de Bronze en Europe, proviennent de l'Atlantide.

 Ils furent les premiers à travailler le fer. L'agriculture, qui a démarré au même moment en différents points de la terre, provient des rescapés de l'Atlantide. Les détails techniques de la construction des centrales énergétiques sont inscrits dans les constructions cyclopéennes des Andes, dans les pyramides du Yucatan au Mexique, dans l'Osireion d'Abydos et les pyramides de Gizeh en Egypte, dans les ruines cyclopéennes de Grèce, de Turquie ou du Liban.

 Les pyramides et les mégalithes (dolmens, allées couvertes, cromlech, menhirs) visaient à concentrer et utiliser le vril atmosphérique, cette énergie puissante et gratuite. Après que l'axe de la Terre eut retrouvé son inclinaison sur le plan de l'écliptique, l'énergie du vril atmosphérique fut remplacée par celle de la foudre, d'une utilisation plus délicate, à cause des risques mortels. Mais les surhommes d'avant n'ont pas renoncé pour autant au désir d'éveil et à la volonté de puissance.

Leur maîtrise de la gravité permit aux Atlantes de redresser l'axe terrestre, afin qu'elle produise davantage de géo-énergie. L'électricité produite par la Terre considérée comme une dynamo géante, ou géo-énergie, est la principale source énergétique utilisée par les dieux d'avant. Elle circulait autour du globe par de vastes flux que les "dieux d'avant" ont travaillés à peu près de la même façon que leurs descendants ont fait avec la foudre, des millénaires plus tard.





Auto-produite par le magnétisme terrestre, la géo-électricité (ou vril) était captée par les pyramides, éclatée par des temples ou des cercles de pierre, acheminée par des canalisations d'eau et des alignements de menhirs polarisés, comme ceux de Carnac ou d'Avebury. Notons que les menhirs pouvaient être remplacés par des rangées de piliers, voire des statues monumentales soutenant des voûtes. Ces statues que nous nommons, comme par hasard, des Atlantes...

Mais hélas ! Devenue un électro-aimant surpuissant, notre planète "amoureuse" se mit à attirer toute sorte d'objets célestes. Des myriades d'étoiles filantes zébraient le ciel nocturne. Et ce qui devait arriver arriva : une collision majeure déséquilibra le globe terrestre, qui accomplit une rotation de 180°, tandis que son axe retrouvait son inclinaison originelle de 25° environ. Sa production électrique chuta drastiquement. Déluges et séismes ravagèrent les continents et les îles.


  Les Atlantes  avaient prévu le coup : ils réussirent à émerger du désastre, et constatant la chute énergétique, ils convertirent leurs centrales géo-électriques en centrales fulgurales… où ils se mirent à produire de prodigieuses quantités d'énergie. Le tonnerre et les crépitements des boules de feu blanc, le ruissellement continu des serpents iridescents sur la pointe des menhirs offraient un spectacle saisissant. A bonne distance, de nombreux spectateurs venaient vibrer devant le light-show.

 Est-ce la raison pour laquelle la Grande Pyramide était nommée, en égyptien, l'horizon lumineux de Khéops ?


 La science sacrée des Atlantes et des géants d'avant était d'une antiquité très lointaine. Ils ont su, à travers les crises et les désastres des temps, maintenir le cap de cette culture vers l'accroissement constant de leur connaissance. Puissions-nous faire de même.


Sources :http://eden-saga.com/fr/atlantide-pouvoir-esprit-antigravite-geo-energie-magnetisme-science-atlante.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire