Menu Deroulant

Le menu déroulant rencontre des problèmes. Vous retrouverez tous les articles dans l'historique de droite

mardi 15 juillet 2014

Les OVNIs et la Guerre Froide

EISENHOWER et les Extraterrestres


Le président Eisenhower était au courant de la réalité du phénomène Ovni et de la présence d'extraterrestres sur notre planète.

Henry W. McElroy, un homme politique républicain, ancien représentant de l'état du New Hampshire durant le mandat d’Eisenhower, a fait une déclaration révélant qu'il a eu en main un mémorandum secret à l'attention du président Eisenhower, qui concernait la vie extraterrestre.

Dans cette déclaration, enregistrée en vidéo le 8 mai 2010 à Hampton en Virginie, McElroy déclare que le document révélait que des extraterrestres étaient présents sur le territoire des Etats-Unis, et qu'ils étaient bienveillants, et qu'une réunion entre ces derniers et le président pourrait être organisée. McElroy explique dans sa déclaration qu'il a vu le document d'information lorsqu'il servait dans le cadre du "Comité des relations fédérales entre l'Etat et les anciens combattants". McElroy dit aussi qu'il a été régulièrement "mis au courant d'un grand nombre de sujets" liés aux affaires de la population et de la nation Américaine. 

Un des principaux sujet de ses déclarations se rapporte à un entretien entre le président Eisenhower avec des fonctionnaires de la Défense et des personnages hauts placés de la sécurité nationale, dont il affirme avoir été personnellement témoin.

Voici la traduction de son témoignage (le témoignage en version originale est visible avec la vidéo en fin d'article):

Mon nom est Henry McElroy Jr, retraité, ex-député de l'Etat du New Hampshire. Je vous remercie de votre attention concernant ce bref message portant sur les interactions entre des visiteurs et les terriens. Je fais cette annonce dans l'espoir d'amener tous ceux qui explorent l'univers à une meilleure compréhension. Par conséquent, mon but est d'apporter à l'humanité une précieuse contribution au bénéfice de toutes les religions, de toutes les races et de toutes les nations. Je me présente également aujourd'hui devant vous parce que je crois en la sagesse qui inspira nos pères fondateurs en établissant notre nation et parce que nous possédons des connaissances très avancée ainsi que des informations qui pourront aider les êtres humains à résoudre les problèmes auxquels nous sommes confrontés actuellement et plus tard dans l’avenir.

Quand j'étais membre de l'Assemblée Législative de l'Etat du New Hampshire, j'étais attaché au service fédéral des Relations de l'Etat et au comité des Anciens Combattants. Il était important, en tant que Représentant du Peuple Souverain qui m'avait élu à ce Poste d'Honneur, que je sois informé d'un grand nombre de sujets relatifs aux affaires de notre Peuple et de notre Nation.

Quand j'étais membre de l'Assemblée Législative de l'Etat du New Hampshire, j'étais attaché au service fédéral des Relations de l'Etat et au comité des Anciens Combattants. Il était important, en tant que Représentant du peuple souverain qui m'avait élu à ce poste d'honneur, que je sois informé d'un grand nombre de sujets relatifs aux affaires de notre peuple et de notre nation.

Je tiens à présenter à notre nation mon témoignage personnel concernant un document relatif à l'un de ces sujets que j'ai pu voir au cours de mon mandat, alors que je siégeais au service fédéral des Relations de l'Etat et du Comité des Anciens Combattants.

Le document que j'ai vu était un mémoire officiel destiné au président Eisenhower. Du tréfonds de mes souvenirs ce mémoire semblait imprégné d'un sentiment d'espoir et il informait le président Eisenhower de la présence permanente d'êtres extraterrestres, ici aux Etats-Unis d'Amérique.

Le mémoire semblait indiquer qu'une réunion pourrait être organisée le cas échéant entre le président et certains de ces visiteurs s'il le désirait. Le ton du mémoire m'a montré qu'il n'y avait pas lieu de s'inquiéter, étant donné que ces visiteurs ne pouvaient, en aucune manière, être néfastes ou qu'ils auraient la moindre intention de causer des troubles, ni actuellement, ni dans l'avenir.

Bien que je ne puisse pas déterminer ni où ni à quelle l’époque cette ou ces rencontres directes ont pu avoir lieu entre Eisenhower et les visiteurs – en raison de l'optimisme de son discours d'adieu en 1961, je crois personnellement, en effet, qu'Eisenhower a rencontré ces extraterrestres, ces astronautes venus d'ailleurs.

J'espère que mon témoignage personnel aidera la nation dans sa quête de l'illumination perpétuelle. Je suis honoré de suivre les traces de ceux qui ont offert leurs témoignages personnels - et qui méritent l'admiration du peuple américain pour avoir partagé publiquement leurs réflexions, dans un effort pour élever nos connaissances vers une meilleure compréhension de notre existence.

Je fais allusion à des personnes comme : Les ex-astronautes, John Glenn, Edgar Mitchell, Gordon Cooper et Buzz Aldrin. Les anciens présidents Ronald Reagan et Jimmy Carter. Le capitaine Bill Uhouse, de l'US Marine Corps. Le Lieutenant Colonel John Williams, de l'US Air Force. Le Colonel Phillip Corso Sr., de l'US Army. Le Commandant Graham Bethune, de l'US Navy.

Ainsi que : David Hamilton du Ministère de l'Énergie, Donna Hare de la NASA, et James Kopf de la NSA.

Je tiens également à remercier les pays comme la France, le Brésil, la Grande-Bretagne, la Russie, l'Italie, le Danemark, la Suède, la Norvège, la Nouvelle-Zélande, le Canada, l'Uruguay et l'Australie, pour avoir également ouvert leurs dossiers aux citoyens de leur pays et en leur permettant un accès à l'information qui est une chose tellement importante pour l'évolution de l'humanité. Je vous remercie d'apporter également votre contribution, en partageant les informations que je vous transmets aujourd'hui. Je vous remercie beaucoup et je tiens à remercier notre équipe de communication de nous avoir permis d'enregistrer aujourd'hui cette intervention. J'autorise la diffusion de cette vidéo à tous ceux qui veulent l'utiliser à des fins éducatives. Je vous remercie."

 Etant un ancien membre de l'Etat, le témoignage de McElroy ne peut être négligé car il est un témoin direct d'un document qu'il a eu entre les mains durant ses fonctions officielles.

Son témoignage soutiendrait d'autres éléments, indiquant que le président Eisenhower se serait secrètement rendu sur des bases de l'US Air Force en 1954 et 1955, dans le but de participer à des réunions avec des représentants d'une ou de plusieurs civilisations extraterrestres. 


Les ovnis et les etats-unis

Oak Ridge était l’institut des études nucléaires est un des nombreux sites du programme atomique des Etats-Unis. L’armée de terre , la Navy , l’Air force possèdent de nombreuses installations dont bon nombre sont concentrées dans le désert du Nouveau Mexique. Hors c’est au dessus de ces sites top secret que sont détectés les premiers « Objets Volants Non Identifiés » baptisés plus tard : OVNI . L’armée et le FBI lancent aussi tôt  une enquête secrète .
En 1947 il était interdit de survoler la base d’Oak Ridge , hors des engins l’ont fait et pourtant la personne qui était en charge de la sécurité de la base , les responsables de la sécurité atomique et les hauts responsables militaires ne voulaient pas savoir, pourtant il y eu violation de l’espace aérien. Il y eu une période d’activité intense ou des véhicules étranges sillonnaient le ciel par exemples des soucoupes volantes et des boulles de lumières vertes. Ces Ovnis ont été vues par des ingénieurs , des pilotes et des photographes. Ces objets ont aussi étaient observés aux alentours par des fermiers , des cow-boy et des citoyens normaux.






Dans un document rédigé en septembre 1947 , le général quatre étoiles de l’air force qualifie ces objets de réels et non d’hallucinations , il les décrit même avec force et détail : ce sont des objets métallique en forme de soucoupe ne lâchant aucune trainée de condensation ,  silencieux qui s’esquivent dès qu’ils sont localisés , surmontés d’une coupole et a base plate.

      



L’inquiétude gagne la base . Les trois armées se disputent la diplomatie nucléaire et se méfient comme la peste les unes des autres. Et les soupçons prennent une ampleur démesurée. Ils ont accusé une base aérienne voisine de faire voler des objets au dessus de leur zone. Ils ont accusé également une proche base de missiles d’envoyé des soucoupes au dessus de la base. La confusion règne au pentagone , les Ovni seraient-ils un projet américain ultra secret ? La réponse est non ! Alors qu’est-ce qui survol ainsi les bases d’essais ? Les dirigeants de la base ont proposés de faire volet un avion 24h/24 autour de la base au cas où on signalerait un OVNI. L’avion était truffé de caméra et d’appareils photos est censé faire la chasse aux ovni en vain.



Un jour par le plu pur des hasards, les caméramans surprennent enfin un ovni lors de l’essai d’une fusée V2.Une des caméras à capturé un objet dans le ciel, puis un second et ce dernier a disparu en une seconde a une vitesse inouïe. Cela fessait bien longtemps que US Air Force attendait un tel événement. La pellicule sensationnelle est confisquée avant même d’être développée. Le film a été récupéré par un pilote de chasse , certaines personnes ont tentées de savoir où il allait mais il n’avait pas remit de feuille de route. Par la suite , dès que les caméramans filmé un ovni , l’USAF ( US Air Force) récupérait la vidéo , on ne voyait jamais le résultat.

L’armée et les services secrets adoptent une double stratégie , en interne les ovni sont pris très au sérieux et pour le grand publique on les banalise. Selon le patron de la CIA de l’époque , le meilleur moyen de conserver un secret c’est de donner l’impression qu’on le partage . Le cas des ovni est classé Top secret mais au yeux de tous les citoyens ils partagent de faibles informations



Plus les rapports d’Ovni augmentés, plus les responsables de la CIA se disaient qu’il y avait quelque chose derrière .Se qui est compréhensible quand on songe à l’état d’esprit de la guerre froide, ils craignaient que les soviétiques lancent une attaque surprise. Les américains sont convaincus que les soviétiques se cachent derrière les ovni pensant que les russes auraient créé des soucoupes avec l’aide des scientifiques allemands (ils ont essayaient mais sans grand succès).

En fait ce soupçon est venu d’un événement survenu en Suède un an après la fin de la guerre. Les « Fusée Fantômes » ont frappé la Suède durant le printemps 1946, le phénomène a culminé au milieu de l’été 1946 et n’a pas manqué d’attirer l’attention de l’armée. A partir de là il y eu une quantité de rapport sur des engins en forme de Cigare (cylindrique) dépourvus d’ailes dont bon nombres se sont écrasé dans les lacs a travers la Suède , la Finlande et la Norvège. Les cas les plus intéressants sont ceux des pilotes de l’armée qui les ont vu en plein vol. Le 14 aout 1946 un pilote et son copilote volant dans le centre de la Suède ont soudain vu surgir sur leur gauche un objet étrange en forme de cigare , ils ont viré pour le prendre en chasse mais l’objet les a semés. L’armée suédoise est aux aiguais et elle n’est pas la seule. Les fusées fantômes (Ovni) sont prises très au sérieux et font la une des journaux durant plusieurs semaines au Etats-Unis.

  





Une carte secrète est même créée pour recenser les observations d’ovni.



Les suédois envoient tout de même des avions espions sur la cote Russe. Mais les avions n’ont détecté aucune rampes de lancement , aucunes fusée fantôme , absolument rien hors les ovni on continué a survoler la Suède pendent plusieurs mois. Un jour , 4 ovni ont survolé la Suède en même temps dans 4 points différents avant de s’écraser dans des lacs. Un des objet s’est écrasé au milieu du lac de Colmiar , le village contenait 600 habitants , ils ont tous entendu un bruit terrible et toutes les vitres du village ont volées en éclat et l’objet a coulé au milieu du lac. L’armée suédoise entame une enquête de grande envergure, elle veut extraire l’objet du lac , faute de plongeurs a l’époque , elle sonde 30 000 échantillons prélevés au fond du lac et des soldats le sondent avec des bâtons dans l’espoir de trouver la carcasse. En dehors de fort renforcement sur le fond ils ne détectent rien.

      




L’armée se demandait pourquoi on tirait sans cesse des fusées vers les lacs suédois, ils étaient perplexes car la Suède était neutre dans le rapport de force des 3 blocs. Les britanniques ont créé une commission d’enquête sur ce phénomène, la CIA aussi, les craintes étaient donc bien réelles. Durant cette période la Suède reçoit nombre d’invités haut placé et par exemple le générale américain Jimmy Do Little. Durant le 2eme guerre mondiale il avait enquêté sur des boules de lumière qui suivaient les bombardiers américains au dessus de l’Allemagne et du Japon. C’est sûr qu’il est allé en Suède pour enquêter sur leur ovni car il travaillait pour les services secrets. En 1954 il a notamment écrit un rapport pour Eisenhower sur l’organisation et l’efficacité de la CIA. Washington est convaincu que ce sont les soviétiques qui envoient des fusées fantômes .

Dans l’arctique les superpuissances s’observent à courte distance. Si les soviétiques attaquent par les airs, ils le feront par le chemin le plus court via le pole nord et l’état major américain est convaincu que la plupart des ovni arrivent du pole nord pensant qu’ils étaient les précurseurs d’une attaque imminente. La CIA pense quant à elle que les ovni servent à saturer le système radar des Etats-Unis afin de paralyser sa défense aérienne. Les incursions d’ovni seraient destinées d’après la CIA , à saper les chasseurs d’intervention américains et à lasser leur vigilance en vue de l’attaque décisive. Peu être les russes cherchent à créer la panique générale dans le population et l’armée américaine , une sorte de guerre psychologique. Pensant que les ovni étaient russes , le gouvernement se met à surveiller les personnes qui s’y intéressent les qualifiant de communistes voulant infiltrer le pays. Tous ceux qui s’intéressent aux ovni deviennent donc des suspects.

En 1952, les observations d’ovni se multiplient à travers tout le pays et les militaires deviennent de plus en plus nerveux. A l’aéroport national de Washington , le 26 juillet 1952 , peu après avoir décollé , le pilote C.Pierman demande au contrôleur du ciel s’il voit depuis la tour se qu’il voit dans le ciel. Howard Cocklin aujourd’hui 85ans était dans la tour de contrôle et il témoigne :

« L’objet était plat à sa base , rond au sommet et entouré de lampes , il était plus petit que l’avion de ligne. Il a fait plusieurs fois le tour , puis s’est arrêté . Il est monté et descendu plusieurs fois , puis est remonté avant de disparaitre vers l’ouest. »

                



Ce jour là , l’objet est également repéré par le radar et tous les contrôleurs de la tour cette nuit là voient l’objet faire le tour de l’aéroport. Différentes stations radar de la région détectent aussi des ovni deux semaines de suite. Des chasseurs d’interception décolle de la base d’Endruse le plus souvent sans résultats ils n’arrivent pas a s’approcher a distance de tir.

Soudain un incident majeur, des ovnis sont aperçus au dessus de Washington , au dessus de la maison blanche deux weekend d’affilé. Les Ovni causèrent une immense inquiétude à la maison blanche et au président Truman et aussi à la CIA dont le patron a aussi tôt ordonné une enquête.









Les ovni font la une de la presse alarmiste et les journalistes révèlent même que l’USAF tente sans succès d’abattre les ovni. Washington doit réagir pour éviter la psychose collective. L’USAF organise la plus grande conférence de presse depuis la 2nde guerre mondiale. Selon l’explication officielle , l’apparition des ovni était due a un phénomène atmosphérique appelé « inversion de température » c’est a dire qu’une couche d’air froid se trouvant entre deux couches d’air chaud provoquait un écho radar qui trompait les techniciens. Pourtant les témoins militaire ont réaffirmé que ce qu’ils avaient vu n’avait rien a voir une inversion de température car les objets se déplaçaient rapidement d’une position a une autre .En pistant les objets sur l’écran radar ils ont calculé que leur vitesse était de 1600km. Le personnel affecté au radar connaissait parfaitement le phénomène d’inversion de température et tous ont dit que sa ne pouvait pas être ça. Pour eux il s’agissait d’objets solides , mais comme par hasard ils n’ont pas été invités a la conférence de presse. Dans la conférence de presse le colonel John Samford chef des services secret de l’USAF rajoute :

« Nous avons analysé 200 comptes rendus que nous avons reçu de quantité de sources , de cette masse de rapports nous avons été capables d’expliquer adéquatement la plupart d’entre eux d’une façon qui nous satisfait pleinement : il s’agit de plaisanteries , d’avions amis identifiés de façon erronée ,de phénomènes météorologiques ou électroniques et d’aberrations lumineuses »





Menant sa mission de désinformation a bien , en 1956 il sera nommé patron de la « National Security Agency ». La presse annonce désormais qu’aucune menace n’est a craindre , la CIA confirme en mettant en scène la commission Robertson qui réuni pendant plus de 12h plusieurs scientifiques , ils sont censé définir la ligne de conduite a adopter en matière d’Ovni. Aucune observation ne sera plus prise au sérieux afin d’éviter au maximum tout risque de panique collective. Nous savons en plus que le rapport de la réunion a été écrit bien avant par un membre de la CIA.

Au cœur même de la CIA il y a des désaccords : En Octobre 1952 , de hauts gradés militaires que les ovni sont des vaisseaux extraterrestres !





Comment se fait-il que la presse se soit montrée si complaisante par rapport a la version officielle du Pentagone. Il est incontestable que les plus grand médias américains ont étroitement collaboré avec les principaux services secrets , en particulier avec la CIA dans les année 1940,1950 et 1960 . Nous savons également que la CIA a incité 400 journalistes a travailler pour elle a l’insu de tous, par exemple des journalistes occupants des postes dans les médias les plus importants :la chaine CBS , au New-York Times , au Washington Post. Cela signifie que la CIA influait considérablement sur les nouvelles rendues publiques.

En Octobre 1955 , le sénateur Américain Richard Russell en voyage en Union Soviétique a aperçu un ovni. Richard Russell est un des hommes les plus puissants de Washington ,  responsable de la commission militaire au congrès  , il est un des candidats démocrate a la présidence dont le gagnant sera opposé au général Eisenhower .Durant sa mission diplomatique en URSS ,  Richard Russell est accompagné de 2 collaborateurs américains et voyage en train. Ne trouvant pas le sommeil , il regarde par la fenêtre , a ce moment la , il voit un objet s’élevé , s’arrêter puis partir . L’objet ressemblait a une soucoupe volante ,il était rond , Richard Russell a pu différencier plusieurs couches de l’Ovni . Il appela ses deux accompagnateurs alors que l’objet avait disparu et d’un coup les trois homme ont vu un second objet s’élever et partir comme le premier. Deux ans plus tard l’affaire parvient a la presse .Aux questions des journalistes Russell répond qu’on lui a demandé de ne pas révéler cette affaire.



Mais Russell était convaincu d’avoir vu un Ovni . Sa a aussi tôt déclenché l’alarme a la CIA. Les agents ont interrogé le sénateur Russell et d’après sa description ils sont déterminés que Russell n’avait pas vu un Ovni ou une arme secrète mais bien un avion de chasse traditionnel décollant a la verticale .Mais quand on lit la description du sénateur , sa ne colle pas , car Russell parle clairement de vaisseaux en forme de soucoupes. Comment interpréter les conclusions officielles de la CIA par rapport a la déposition de Russell ? On peu s’inquiéter en observant ce dossier car , ou bien les soviétiques voyaient eux aussi des Ovni ou bien ils fabriquaient des Ovni. Il est vrai que la CIA s’inquiétait car les témoignages d’ovni continuaient aux USA alors qu’il n’y en avait nul trace dans la presse soviétique. La CIA a fini par se dire que le gouvernement soviétique développait un avion secret ou une arme secrète et qu’il interdisait tous articles sur les ovni. En effet , les russes tentent de construire des objets volant en forme de disque , les premiers ,depuis des plans allemands datant de la 2nd guerre mondiale et ensuite des créations russes .Rien n’a jamais été publié sur ces essais , on en connait très peu de choses , ci-dessous , cet engin qui semble être un dirigeable date des années 1970.


  



D’après certains ingénieurs russes , la création de soucoupes volantes n’est pas compliqué en soit car le principe de propulsion pour ce genre d’engins c’est l’antigravitation et le gouvernement russe a investi des millions dans ce projet.

En 1955 , 1956 , des articles sont apparus dans la presse américaine selon lesquels on procédé a des recherches sur l’antigravitation , on annonçaient de grandes avancées imminentes et de grands essais avec des engins en forme de disque.

L’entreprise canadienne AVRO , crée l ‘AVROCAR. pour le compte de l’USAF . Il s’agit d’une soucoupe volante mais l’appareil fait un bide car il n’arrive pas a s’élevé a plus de 2 mètres du sol. Cet aéroglisseur de qualité médiocre est très instable. Après quelque essais , l’unique exemplaire est envoyé au musée.


      

L’Avrocar n’est qu’une manœuvre de diversion afin de garder secret le véritable projet en cour. Silver Bug est censé voler a une vitesse super sonique. Mais cette soucoupe n’a jamais décollé





   

Certains ovni sont toutefois d’origine bien terrienne .

Un des chapitres marquant de l’épopée des ovni commence en 1954 jusque dans les années 1960 avec une observation sensibles des rapport d’ovni , par seulement de la par de citoyen lambda mais aussi de pilotes et de contrôleurs aériens ayant vu des ovni entre 20 et 23km d’altitude.

En septembre 1955 a Redmond dans l’Oregon , le policier local aperçoit durant son service nocturne une lumière étrange dans le ciel . Il vit cette lumière descendre  , il a même cru que l’objet allait s’écraser au sol , la longueur de l’objet était supérieur a sa hauteur , d’après lui ça ressemblait a un ballon de rugby brillant et il fumait comme si il était chaud et il changeait légèrement de couleur. Aussi tôt le policier se rend a l’aéroport et il y trouve le contrôleur aérien . Celui vit aussi l’ovni et il a dit que l’objet ressemblait a deux soucoupes , comme si on les collaient l’une sur l’autre en laissant un espace entre elles. Il y avait aussi des lampes autour de l’objet qui changeaient de couleurs passant de l’orange a une sorte de jaune et l’objet brillait et fumait comme si il été chaud.



L’Objet est également repéré par un technicien radar qui alerte aussi tôt l’armée de l’air , ainsi, en quelque minutes plusieurs chasseurs ont décollé , ils étaient six les chasseurs sont guidés par la station radar jusqu’a l’objectif. Les pilotes distinguent  eux aussi l’ovni sur leurs écrans. Peu après la tour de contrôle a été contacté sur une fréquence radio militaire par le chef de l’escadrille. Deux avions se sont rapprochés de l’objet  , l’un d’eux a du faire faire une manœuvre pour éviter la collision . Un autre pilote dit avoir été prit dans un tourbillon d’air provoqué par l’objet et qu’il a faillit perdre le contrôle de son appareil. Ensuite arrivé a 15000 mètres l’objet disparait . La première explication de l’USAF fut que les pilotes avaient décollés pour rien a cause d’un faux retour radar , le problème c’est que l’aéroport local avait également envoyé une équipe pour effectuer des mesures de radioactivité , alors pourquoi l’aéroport aurait voulu faire un test de radioactivité sur les lieux si ce n’était qu’une erreur radar ? Quant aux pilotes il paraitrait qu’ils aient vu un ballon météo . Encore une fois la version officielle de l’USAF n’était qu’une supercherie pour camoufler la réalité , faisant passer les militaires pour des incompétents

A Washington , les services de sécurité s’attachent a écarter systématiquement les ovni du domaine publique , il s’agit désormais de mettre fin a toute enquête de l’état. Durant les années 1960 , les autorités commandent le rapport CONDON dans lequel des scientifiques a la charge du gouvernement ( Secret) donnent leur avis sur les ovni. L’objectif étant de démontrer que presque tous les ovni avaient une explication rationnelle , le rapport est même allé plus loin disant que le sujet n’apportait rien a la science et qu’il valait mieux s’en détourner. Le rapport est un immense pavé de plus de 1000 pages dans lequel on trouve une quantité d’informations intéressantes , on y lit même que le phénomène des ovni existe alors que la chose est niée dans la préface , c’est une véritable bouffonnerie scientifique. Donc après la presse , c’est la science qui relègue les ovni au rang de foutaise.





La mission de dénigrement des ovni faite par le gouvernement a fonctionnée car depuis les années 1960 les médias sérieux ont totalement abandonné le thème des ovni et tous les scientifiques qui veulent faire des études sur les ovni n’auront aucune subventions de l’état. Les ovni sont devenus l’affaire privée de certains passionnés.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire