Menu Deroulant

Le menu déroulant rencontre des problèmes. Vous retrouverez tous les articles dans l'historique de droite

mardi 15 juillet 2014

DreamLand : ZONE 51





Une des bases militaires la plus secrète au monde au fin fond du désert du Nevada . Le terrain d’essais de GroomLack également connu sous le nom de Zone 51 ou Dreamland a abrité de nombreux projets secrets américains depuis la seconde guerre mondiale . Bien avant que les médias et les ufologues parlent d’ovnis, la zone 51 était réservée aux essais nucléaires. Elle servie aussi de zone d’essai pour tous les avions d’avant garde pendant la guerre froide et aujourd’hui encore , tel l’aile volante , le U2 , le SR71 ,l’avion furtif  F117 , le Nighthawk .La base bénéficiait bien sûr d’une surveillance mais rien de comparable à ce qui existe aujourd’hui. Jusqu’au début des années 80, il était possible de se rendre à Groom Lake en voiture pour observer la base de loin .Mais, au milieu des années 80, l’armée a réquisitionné un massif montagneux, le massif de Groom. A partir de là, toute trace de l’existence de la zone sur les cartes a été effacée.

Le gouvernement y fait depuis la fin de la guerre des recherches portants sur des engins extraterrestres récupérés après s’être écrasés sur notre planète. A partir d’éléments fournis par des scientifiques , des ingénieurs et des personnels militaires de hauts niveaux , on peu affirmer qu’une technologie extraterrestre y est développée. Depuis plus d’un demi siècle , le gouvernement tente de dissimuler la vérité qui se cache derrière Dreamland. Le but initial du projet était de copié et de reproduire avec des matériaux terrestres les systèmes d’une soucoupe volante extraterrestre (écrasée peu de temps avant). Cette base étant classé Top secrète , le gouvernement ni catégoriquement qu’elle est encore utilisée aujourd’hui , bien sur il ment ! Au contraire , entre les année 1960 jusqu’a aujourd’hui , la base a considérablement grossie et l’activité y a fortement augmenté . Les photos satellites le prouvent .

   Années1960     



                                                                Années 2010



La Zone 51 , ou encore la Base de Dulce ou même le plateau d’Albion en France sont des lieux top secret ou est reproduit et assimilé la technologie extraterrestre. Ces bases sont l’aboutissement du « Projet Serpo » , traité d’échange de technologie entre les Gris et les gouvernements secrets.

Un ingénieur a témoigné sur ce qu’il avait fait et vu a la zone 51. Il raconte qu’ils avaient récupéré une soucoupe extraterrestre , celle en particulier sur laquelle l devait travailler provenait du crash de Kingman et fut par la suite transférée au terrain d’essais du Nevada. Durant se crash il trouvèrent 4 extraterrestres gris vivants et en bonne santé. Au départ il furent transférés au Nouveau-Mexique et plus tard amenés au site du Nevada. Cet ingénieur travaillait sur un simulateur de soucoupe volante conçu pour l’entrainement des pilotes américains.

  

  





Le plus incroyable c’est qu’il affirme avoir travailler a la zone 51 en compagnie d’un extraterrestre pendant 16ans  dont le nom de code était « Jarod » . Jarod était un extraterrestre gris d’environ 1m50 , sa seule fonction est celle de traducteur scientifique . Si les scientifiques voulaient remplacer quelque chose extraterrestre par  quelque chose eux Jarod devait être d’accord. Il est sur que d‘autre extraterrestres travailler sur le projet a la zone 51 et ailleurs et sur d’autres projets également.

En 1989 un autre homme fit la lumière au sujet de la zone 51 , il s’agissait de Bob Lazar et il prétendait avoir travaillé sur le site de Groomlack ( Zone 51) dans le secteur 4 sur des engins extraterrestres.

D’après lui la base se trouve sur le flanc d’une montagne , il y a 9 portes de hangar et ces portes ne sont aucunement des portes métalliques brillant dans le désert , elle sont peintes ou vaporisées d’une texture sableuse , c’est afin d’éviter que des satellites ne photographient l’installation. C’est pourquoi elle se fondent ainsi dans la montagne. La première fois que Bob Lazar a été dans le secteur toutes les portes de hangar étaient fermées mais a une faible distance on s’apercevait qu’il s’agissait de portes et qu’elles pouvaient s’ouvrir. Lui et ses collègues de travaille contournèrent  le flanc gauche de l’installation et la se trouait l’entrée principale , ils ont passés plusieurs portes et le contrôle de sécurité puis ils ont pénétré dans ce qui ressemblait a un bâtiment gouvernemental typique.

      



Le travail fondamental de Bob Lazar était de reproduire des systèmes d’énergie et de propulsion et il décida de commencer en s’attaquant a l’énergie c’est a dire au réacteur qui faisait fonctionner le vaisseau .Pour ce qui était de l’autorisation dont il était muni , connue comme autorisation « Majestic » ils n’étaient que 22 personnes a la possédé a S4 travailler sur l’appareil .

  



L’endroit où il travaillait a la zone 51 s’appelait S4 et se trouvait quelque minute de Groomlack . Lorsqu’il y a été amené en bus , ils contournaient généralement l’installation jusqu’au jusqu’a son flanc gauche et ils rentraient par la porte qui était là. Et pour la première fois une des porte du hangar , celle tout au bout était ouverte  , le bus s’approcha et s’y arrêta et visible comme le nez au milieu de la figure se trouvait un vaisseau en forme de soucoupe. Pour la première fois on lui a laissait franchir la porte , et soudain il s’est dit « voici le nouvel appareil d’avant garde sur lequel on avait travaillé ». C’est pour cela que beaucoup de personnes  voyaient dans le coin des soucoupes volantes , c’était celles du gouvernement qui étaient testées. La soucoupe était faite d’une sorte de métal et le panneau d’accès était tiré , Bob Lazar regarda et vit un drapeau américain , c’était sûr , cette soucoupe était bien terrestre.

   





On lui permit a une occasion de monter a bord pour y voir la disposition de ses systèmes , afin de vérifier si ceci était bien configuré . Le vaisseau était a l’évidence conçu pour être piloté par quelqu’un de plus petit , on été vraiment a l’étroit dedans , il y avait 3 sièges qui faisaient le ¾ d’un siège humain normal .Il y avait un niveau inférieur et une partie amovible du planchait se pliait et s’ouvrait de sorte qu’il pu y passer la tète et le haut du torse , il était équipé d’une torche électrique afin de voir comment les amplificateurs de gravité se trouvaient en dessous. A un moment a bord de l’engin , une des arcades devint transparente et d’un coup quelque chose commence a défiler de bas en haut sur les parois . Donc il serait possible que l’enveloppe de l’engin lorsque soumise a une influence électrique ou autre devienne parfois transparente et permette de voir a l’extérieur ou soit employé comme une sorte d’écran vidéo .Lorsqu’il est sorti de l’appareil ça avait a nouveau l’apparence d’un objet métallique.



D’après lui se n’était pas du tout excitant de monter a bord de l’engin et voici se qu’il en dit : «  c’était une sensation très inquiétante , on avait vraiment l’impression qu’il n’y avait rien d’humain la dedans , c’est comme si tout avait été fait en cire, toutes les choses possédaient des courbes lisses même les sièges avaient l’air de fusionner avec le sol , comme si tout l’engin avait été moulé par injection ».

***


Une chose est sûr , c’est que la Zone 51 est un haut lieu parmi d’autre d’échange de technologie entre gris et humains. Les photos satellites de la base montrent une zone d’activité militaire et l’on peu se douter que sous la base l’activité et les secrets y sont multipliés.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire