Menu Deroulant

Le menu déroulant rencontre des problèmes. Vous retrouverez tous les articles dans l'historique de droite

dimanche 13 juillet 2014

MHD

MHD : Propulsion Magneto Hydrodynamique dans l’air dense

 Théorie a partir de l’analyse d’une photo d’un vaisseau triangulaire durant la vague belge et de l’étude du scientifique astrophysicien Jean Pierre Petit





Les bords du triangle noir que l'on voit ici sont flous. Ils correspondent en fait à deux positions différentes du triangle, comme s'il avait tourné pendant la prise de vue, qui a durée de l'ordre d'une seconde et demi. D'autre part quand on repère le centre de rotation de ce triangle le point autour duquel cette masse a tourné et bien ca correspondrait à l'action subie par des propulseurs qui sont en fait ces 3 feux que l'on voit apparaitre .En fait, il ne faut pas chercher un mouvement d'ensemble qui produirait l'effet que l'on voit sur les feux mais il faudrait plutôt chercher l'explication des feux comme étant des systèmes ayant permit au triangle de bouger.

Le professeur ACHEROY a fourni les images des lignes de niveau d'intensité de la lumière qui se trouve à la pointe de l'objet . Ses images décomposent la lumière dans les trois couches, le rouge, le vert et le bleu.

Les lignes de niveau correspondent en gros mais la surface est plus ramassée voyez, au lieu d'avoir cette grande surface là, à la plus grande intensité on a maintenant cette petite surface ci ; ces différences sont explicables avec l'idée qu'il s’agit d'ultra violets .


On a donc l'impression que des ultra violets ont été émis par l'air qui entoure les zones lumineuses qui se trouvent en dessous de cette plateforme triangulaire. On peut en déduire que l'air a été ionisé , l'air a  été chargé électriquement et du coup ça vient à l'appui de l'hypothèse de propulsion magnéto hydrodynamique. Le magnéto hydrodynamisme.  La MHD comme disent les spécialistes est un principe de propulsion d’avant garde.
Une expérience de Jean Pierre Petit du CNRS montre qu'un engin propulsé par MHD peut passer le mur du son sans provoquer de bang ,ce qui expliquerait le silence des OVNIS .



Une autre expérience de JPP prouve qu'un propulseur MHD ionise l'air environnant produisant des rayonnements infra rouge et des rayon ultra violet , ce qui corroborerait de nombreuses observations.


La MHD c'est l'art et la manière de se déplacer dans un fluide , en agissant sur ce fluide avec des forces électromagnétiques .Quand on vole ou quand on se propulse il y a trois façons de faire la première c'est de battre des ailes ou d'utiliser une hélice qui n'est guère qu'une aile tournante . La seconde c'est la propulsion par réaction et la troisième consiste à aspirer l'air que l'on a au dessus ou devant sois ; donc autrement dit une machine MHD .Ca fonctionne comme une taupe qui aspire l'air devant elle. Les calculs, les expériences montrent que ces aspirations peuvent être extrêmement puissantes .Donc une machine se déplaçant par MHD arrive pratiquement a faire le vide devant elle et comme elle a la pression atmosphérique derrière elle , elle peut se propulser à des vitesses qu'on peut estimer aller jusqu'à 15000 Km/h en air dense.

Des propulseurs MHD d'appoint, ou carrément des propulseurs principaux existe déjà sur des sous marins et cette propulsions sous marine est extrêmement intéressante parce qu'il n'y a pas de limitation de vitesse. Par exemple ce qu’on fait les japonais il y a 20ans avec leur vaisseau Yamato .  Le responsable japonais du projet disait , arrivait aux même conclusions que JPP et de tout le monde.  Ce sont des sous marins qui peuvent naviguer sous l'eau à 400Km/h ! Et cela n'est que la partie émergée de l'iceberg.

Mais dans le vide ?

On s’heurte sur deux choses : Il y a le déplacements aérien d'objets très rapides sans faire de bruit , surement propulsés par MDH et après, comment aller d'une étoile à l'autre ou même simplement comment se sustenter en lévitation sans créer de courants d'air (choses pour lesquelles il y a des témoignages). La MHD ne fonctionne donc pas dans le vide. Il y a donc deux systèmes de déplacement différents pour les vaisseaux, qui n'ont rien à voir l'un avec l'autre : un système pour le voyage intersidéral et un système pour le voyage en atmosphère , intra-atmosphérique .Les deux systèmes pouvant éventuellement se combiner , c'est-à-dire par exemple lorsque vous avez une trajectoire droite suivie d’un virage a angle droit, il est évident que ce n'est pas la MHD qui assure le virage à angle droit, c'est autre chose.


Source : 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire