Menu Deroulant

Le menu déroulant rencontre des problèmes. Vous retrouverez tous les articles dans l'historique de droite

dimanche 13 juillet 2014

MARS


Les images de Mars sont colorées en rouge, le ciel martien serait en fait de couleur bleu. Il y a des nuages, des vallées creusées par des fleuves, de la glace au Pôle Nord et au sol. La météorite d'origine martienne découverte en 1996 contient des signes confirmant l'existence d'une vie bactérienne sur la planète...

Depuis plusieurs années les allégations sur l'eau de Mars faisaient bon train. Mais Mars Global Surveyor a apporter la preuve que l'eau a coulé régulièrement sur Mars... Cette image de Mars prise par Global Surveyor (NASA) ressemble à des dunes qui auraient été exposé au vent. Erodé depuis longtemps, des dépôts antiques de sédiment ont été transporté et ont durci dans l'entrelacement des arêtes incurvées de plusieurs couches géologiques. Les scientifiques interprètent certaines des courbes en tant que traces de "méandres" antiques créés dans un ventilateur sédimentaire comme l'eau débordante a changé son cours avec le temps. les "méandres sont la clé, et l'évidence que quelques vallées Martiennes ont connu des écoulements d'eau.

Des photos végétation sur Mars. Le Dr. Tom Van Flandern, ( membre de la société pour la recherche planétaire de SETI), a montré les découvertes de son équipe sur des anomalies de Mars lors d'une conférence de presse à Washington. Il y avait beaucoup d'images discutables et ambiguës mais une quantité d'images reste plus que troublantes sur la possible trace de végétation martienne. Mars ne serait alors pas rouge mais bien verte.

Le 1er Aout 2008, la sonde Phoenix a confirmé pour la première fois que le sol de Mars contient de l'eau gelée. La découverte est survenue accidentellement. Après avoir tenté par deux fois sans succès de transférer des échantillons de sol glacé à l'un des huit fours-laboratoires de Phoenix, les chercheurs ont décidé de recueillir un échantillon de sol pur sous la couche de permafrost. Analysé, il a révélé contenir de la glace. Jusqu'ici, les preuves de l'existence d'eau sur Mars n'étaient pas concluantes. D'ici quelques semaines, des tests détermineront si l'eau martienne contient les éléments nécessaires à la création et au maintien de la vie.


CYDONIA MENSAE
Une ville sur Mars

C'est en 1976 qu' une vue électronique de la région de l'hémisphère nord (située sur le 41éme parallèle martien) du sol martien fut observé, renvoyé par la sonde Viking Orbiter. La région de Cydonia Mensae possède de nombreux éléments intriguant sur la nature de Mars : forteresse, pyramide à cinq faces, anneau, tertre et surtout un visage. Le visage est situé dans la région de Cydonia Mensae, par 41° de latitude nord et 12,8° de longitude ouest. Il mesure 2,5 kilomètres de long, 1,5 kilomètres de large et 400 mètres de hauteur. Un sphinx rocheux de 2,5 km de long et de 1,5 de large tourné vers le ciel! Ce visage est-il naturel ou artificiel? Qu'en est-il des étranges monticules situés à proximité ? Est-ce un jeu de lumière sur une montagne?

En 1976 la NASA, pour préparer un futur amarsissage, avait lancé le plan Viking qui visait dans un premier temps à cartographier la surface de la planète rouge. Le 25 juillet 1976, le visage fut photographié pour la première fois (ref 35A72) par le Viking Orbiter 1 qui survolait la région de Cydonia Mensae à une altitude de 1873 km. La résolution était alors de 47km / pixel. Les scientifiques lui attribuèrent tout de suite le nom de "the face" (le visage). Pour la NASA c'était juste une combinaison d'une certaine forme naturelle et d'un éclairage particulier. Mais une autre photo fut prise sous un éclairage légèrement différent 35 jours après la première. (ref 70A13). Le visage était toujours là. Non loin de là, un ensemble de formation rocheuses présente d'étranges caractéristiques. On l'appelle "la ville".

 


    
Le visage est situé dans la région de Cydonia Mensae. Ses dimensions sont d'environ 2.1 km longueur, 1.6 km de largeur, et 0.5 km de hauteur. Il semble être sur une sorte de plateforme. Le visage aurait des "dents", comme on peut le voir sur des agrandissements.

On constate que la partie droite ne ressemble pas à la partie gauche. On pourrait conclure au résultat d'une érosion si le visage avait été fabriqué, ou plus simplement à une formation naturelle qui expliquerait cette dissymétrie. Quand nous savons que les pyramides d'Égypte sont construites selon la carte du ciel de l'époque (nous n'avons pas la même carte du ciel aujourd'hui), cela devient plus que dérangeant, étrange!

D'étranges monticules sont dressés non loin du visage. On peut y reconnaître Une pyramide à 4 cotés, une pyramide à 5 cotés(en dehors de l'image), une pyramide en forme de cône et une structure qui fait penser à une forteresse.
          
Les formations les plus importantes présentent des cotés ayant la même orientation. On y voit la pyramide à 4 cotés, le visage, la forteresse et une autre formation. Il y a d'autres curiosités sur le site, comme par exemple des quadrillages qui font penser à un village Inca; ou à un canal rectiligne.

L'image de Mars Global Surveyor daté du 5 avril 1998 avait été prise en plein hiver, et l'atmosphère laiteuse, chargée de nuages et de brumes, avait pu masquer certains détails essentiels. Le 8 avril 2001, Mars Global Surveyor acquis un nouveau cliché de l'énigmatique formation, en plein été cette fois. Pour réussir la prise de vue et centrer le visage dans le champ de la caméra de Mars Global Surveyor, les ingénieurs ont du incliner la sonde sur le côté d'un angle de 24,8°.

Avec une résolution de 1,56 km par pixel (contre 43 km/pixel pour le meilleur cliché Viking et 19 Km/pixel pour Mars Odyssée). Selon la NASA, c'est l'image la plus précise jamais obtenue du visage de Mars.























Elle ne montre rien d'autre qu'une colline fortement érodée, sans bâtiments, astroport, voies d'accès ou ville. L'altimètre laser de Mars Global Surveyor a de plus permis de créer un modèle en 3D du visage. Sa hauteur son volume et sa surface sont similaires à celles des autres collines qui abondent dans la région de Cydonia. Un bon débunking?

En 2004, Mars Odyssée de la NASA a renvoyé une nouvelle photo impressionnante du visage sur Mars, et c'est toujours une face! Il semble donc que la nature n’a pas pu réaliser elle-même ces structures géométrique . Une forme de vie intelligente a réalisé ces structures et tout nous pousse a croire que Mars était jadis habitable comme la Terre car les scientifiques de la Nasa annoncent détenir la preuve définitive de l'existence d'eau sur Mars à partir de nouvelles expériences menées sur des morceaux de glace trouvés en juin sur la planète rouge par la sonde américaine Phoenix Mars Lander.

CYDONIA ET LES SITES MEGALITHIQUES

David Percy, chercheur et directeur européen des opérations pour la mission Mars, co-auteur de l'ouvrage "Deux tiers" présentant l'hypothèse qu'une forme de vie intelligente a conçue et élaborée une construction sur la planète Mars, a donné une conférence sur ce sujet en septembre 1996 à l'université de Bradfor, en Angleterre. Il met en évidence le lien entre le site martien de Cydonia avec les sites mégalithiques d'Avebury, Glastonbury et Stonehenge en Angleterre.

Le cratère martien correspond au cercle d'Avebury (qui était pourvu à l'origine de deux grands cercles de roches), dont la date de construction est estimée entre 2500 ans avant J-C pour certains, 5000 ans avant J-C pour d'autres. Si l'on observe avec attention le cratère du site de Cydonia, on remarque une protubérance géographique semblable à une bute, juste avant un trou. On retrouve cette particularité sur le cercle d'Avebury. Cette particularité se trouve être un tétraèdre.



Il y a 2 points blancs dans le cratère (deux pierres blanches ?). D'après David Percy, ces repères blancs se rapportaient à l'emplacement de deux disques tournant qui injectaient des gravitrons dans la planète, ce qui avait pour effet d'alourdir Mars afin de lui permettre de tourner à la bonne vitesse et ainsi, d'avoir une atmosphère...

Si l'on reporte le site de Cydonia en transparence et à l'échelle 14/1 sur le site mégalithique anglais on constate que l'emplacement de la bute en spirale sur Cydonia correspond à la montagne de Silbury et que le sommet de la pyramide à cinq côtés correspond à la stèle d'Avebury.


La spirale qui caractérise la butte dans la zone de Cydonia a été reproduite par des scientifiques qui ont constaté qu'il s'agissait d'une spirale logarithmique. On retrouve cette spirale logarithmique sur le crop circle qui apparu le 17 juillet 1991 dans la région de Barbury. On peut remarquer au centre de ce même crop circle un tétraèdre qui a peut-être aussi un rapport avec la planète Mars.

La plupart des planètes, en raison de leur rotation, connaissent un pôle d'énergie physique tridimensionnel situé entre le 19éme et le 20éme degré de latitude, aussi bien dans l'hémisphère nord que dans l'hémisphère sud. Cette latitude coïncide avec celle d'une pyramide fictive de 3 côtés dont la base serait à l'intérieur de la planète. Nous appelons cela un tétraèdre circonscrit, avec un sommet au pôle sud et les pointes à 19.47°.


Lorsque l'on trace une droite passant par la bute en spirale du site de Cydonia et le tétraèdre qui surplombe le cratère, et une autre passant toujours par cette même butte et par le mur longeant le cratère, on peut mesurer un angle de 19°47 entre ces deux droites.

     



On peut trouver cet angle dans une des mesures effectuées sur un autre crop circle apparu le 27 juillet 1991 à Silbury Hill. Il est plus que tentant de faire le rapprochement quand on sait qu'il existe des rapports entre la taille des cercles de cette figure géométrique et les rapports de masse entre Mars et la Terre ! Je pense que le site de CYDONIA ET LE SITE MEGALITHIQUE nous montre bien qu’il y a une relation entre  les planètes , que l’on fait parti d’un TOUT !


AUTRES STRUCTURES SUR MARS

Des Statues


Une colonie


Source : 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire