Menu Deroulant

Le menu déroulant rencontre des problèmes. Vous retrouverez tous les articles dans l'historique de droite

lundi 7 juillet 2014

LES MUTILATIONS DE BETAILS



Depuis le premier cas signalé en 1967,10000 à 20000 têtes de bétail ont été retrouvées mortes et mutilées principalement au états unis. Les animaux gisent dans leurs milieux naturels : (champs, prés, prairies). Il semble que personne ne s’est aperçu de la tuerie. Pas de traces aux alentours. Certains sont entièrement vidés de leur sang et de tout fluide vital .Les organes vitaux manquent, les os sont brisés à plusieurs endroits. Dans cette affaire l'insolite règne. Après analyse (des cadavres, des alentours et des témoignages) on constate quelques faits étranges:  
- La langue et les organes sexuels ont été prélevé de façon chirurgicale avec précision.
- Le rectum laisse place à un trou béant.
- Il manque parfois un ou deux yeux
- Certaines plaies sont cautérisées
- Le scalpel et le laser semblent avoir été utilisés
- La multitude d’os cassés fait penser à une chute
- Des témoins ont vu des hélicoptères noirs non immatriculés voler au-dessus des lieux
- On a retrouvé certaines traces parallèles ressemblant étrangement aux sabots d'hélicoptère.
- Il n’y a pas de traces de morsures ce qui exclut la thèse de l’animal prédateur
- Quelques observations font états de la présence d'ovni avant la découverte des cadavres.
- Un niveau anormalement élevé de radiation a été détecté sur les lieux et cela avant que quiconque ne
touche l'animal.
- Les os des animaux sont souvent brisés , comme s’ils avaient fait une chute très haute (surement jeté depuis les hélicoptères).
- Les animaux sont parfois marqués sur le dos par des taches visibles en lumière ultraviolette pour être repérables de nuit par les intervenants.

Il semblerait, d’après les affirmations de la police et vétérinaires que les mutilations ont été réalisées avec une précision chirurgicale, ce qui exclu l’utilisation d’un couteau. Le laser pourrait être une explication mais difficilement utilisable dans un champ, sans que personne ne le remarque. Une vache possède de onze à quinze litres de sang , pour la vider entièrement il faudrait couper le cou de la bête, la suspendre tête en bas, et attendre qu’elle se vide, sachant que le cœur doit continuer de battre. Le fait que de nombreux os soient brisés sur tout le corps fait penser à une chute de plusieurs mètres . L'animal serait donc emmené a bord du vaisseau/hélicoptère et après mutilation , il serait rejeté comme un déchet.

Ces mutilations de bétails sont le fait d’opérations humaines secrètes et les autorités ne sont pas de grande aide pour les éleveurs de la région .Soit les autorités de la région ont peur , elles reculent , soit on dirait qu’il y a au dessus d’eux des gens qui tirent les ficelles et qui les force a reculer. Il y a une dissimulation et si le gouvernement n’est pas impliqué il est surement au courant.

Dans les années 50 , le nord du Nouveau Mexique et le sud du Colorado on tous deux étaient le théâtre d’explosions nucléaires secrètes. Les projets de tests nucléaires « Gnome » et « Rulson » sont tous dans des zones qui furent ensuite durement frappées par les mutilations animales. Des centaines de bombes atomiques furent testées prés d’Alado Gordo (Nouveau Mexique) a l’endroit qui est connu sous le nom de « Zone d’essai de Trinity ». Les retombées radioactives de cette explosion se rependirent sur une bonne partie du sud ouest de l’Amérique. Au court des 50 années qui suivirent on estime que 10 000 kilos tonnes de poussière radioactive retombèrent sur le Nouveau-Mexique , le Nevada et le Colorado. Quelle est l’étendue des dégâts et combien d’innocents Américains furent contaminés ? Nul ne le sait. Cela demeure un des secret les mieux gardé d’Amérique. Nous savons que les autorités ont secrètement surveillées les effets de cette irradiation durant plus de 40ans.

Il existe un rapport daté de Janvier 1993 dans lequel l’agence américaine de protection de l’environnement reconnait qu’un vaste programme d’enquête animalière est en court dans le Colorado , le Nevada et le Nouveau Mexique ( Le foyer des affaires de mutilations) . Le projet consiste a contrôler biologiquement des animaux d’élevage ( moutons , cerfs , bœufs et vaches) ayant brouté prés d’anciens sites d’essais nucléaires afin de voir quel est aujourd’hui leur taux de radiations.
Ce rapport détaille comment des animaux sont prélevés dans les prés , comment des organes comme les poumons , le foi et les muscles sont extraits pour examen et comment sont effectués les prises de sang .Les tissus choisis sont les tissus idéaux a prélever chez un animal afin de déterminer le taux de contamination de l’environnement. Ce qui se trouve dans l’environnement , que ce soit nucléaire ou autre , on les retrouvera chez l’animal dans ces zones anales , génitales , dans les tissus mous de la bouche , de la langue : Les Muqueuses
Il existe au moins 3 raisons pour lesquels il y aurait un contrôle clandestin de l’environnement :

- Cette région d’Amérique se trouve vent arrière par rapport aux sites d’essais nucléaires du Nevada où se sont produites des centaines d’explosions nucléaires au cours des décennies passées.                    
- Au cours des années passées , et encore aujourd’hui il existe quelque mines d’uranium en activité avec de gros stocks de déchets d’uranium ,  de déchets radioactifs a la fois dans le Colorado et au Nouveau Mexique.  - Au Nord du Nouveau Mexique il existe deux grands laboratoires de recherche et de programme nucléaire.

Nous pouvons donc être certain qu’il y a eu une importante contamination de l’environnement durant les décennies passées au sud du Colorado et au Nord du Nouveau-Mexique. Le gouvernement américain a secrètement contaminé les vastes régions du sud ouest des Etats-Unis avec des radiations relevant de leur programme d’essais nucléaires des années 50. Des échantillons d’animaux prélevés au hasard dans toute la région sont nécessaires et les tests doivent demeurer secrets pour éviter une panique de masse.

Source : 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire